Mis à jour le 28/05/2021

Tout savoir sur la rémunération en portage salarial

Le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi entre l’entrepreneuriat et le salariat. Conservez votre autonomie, sans renoncer à votre protection sociale (chômage, assurance maladie retraite). Le concept du portage salarial vous séduit, mais vous souhaitez en savoir plus sur le salaire en portage salarial avant de vous lancer. Faites une simulation de salaire en portage salarial ! Vous voulez savoir comment fonctionne la rémunération en portage salarial ? Vous souhaitez comprendre comment calculer votre rémunération nette par rapport à votre facturation ? Si ces questions vous taraudent, nous sommes là pour y répondre.

 

Le salaire en portage salarial

Le salaire en portage salarial est directement lié au chiffre d’affaires généré, et ce, peu importe le type de contrat de travail (durée indéterminée CDI ou déterminée CDD). Notons cependant une cotisation supplémentaire lorsque vous êtes en CDD, celle de la formation professionnelle. La rémunération d’un salarié porté dépend donc de son activité professionnelle. Or le montant de votre chiffre d’affaires découle de votre facturation, elle-même déterminée par le tarif journalier (TJ) des prestations que vous pratiquez.

 

Comprendre la facturation en portage salarial pour comprendre votre salaire

La facturation en portage salarial permet de déterminer le montant de votre chiffre d’affaires. La facturation des prestations réalisées par le freelance sert donc de base dans le calcul de sa rémunération.

 

Définir le TJM

Le consultant doit définir un taux journalier (TJ) inscrit dans son contrat de prestation, pour fixer le tarif qu’il va facturer à l’entreprise cliente pour une journée de travail.
Pour mettre en place votre TJ des éléments essentiels sont à prendre en compte : les jours ouvrés, les charges fixes, les périodes creuses et bien évidemment la concurrence. L’étude du marché, pondérée par votre expérience, est cruciale pour se faire une place et promouvoir vos prestations de la meilleure des manières.

 

La société de portage salarial s’occupe de l’envoi des factures à votre client

La société de portage salarial facture le client du consultant porté en fonction des termes et conditions inscrits dans le contrat de prestation. Ces conditions sont négociées par le consultant porté avec l’entreprise cliente dans le contrat de prestation. La société de portage se base alors sur ce contrat pour établir la facturation du consultant porté. le calcul de sa rémunération.
L’indépendant porté doit donc fournir à sa société de portage, un bilan d’activité qui spécifie le temps de travail effectif pour chaque mission, ainsi que les justificatifs requis au remboursement de ses frais professionnels éventuels.

 

Commission et rémunération par la société de portage salarial

La société de portage salarial facture le client du consultant porté et applique une commission de gestion au consultant porté, qu’il doit prendre en compte dans le calcul de sa rémunération. Nous reviendrons plus en détail sur le taux de commission de gestion des entreprises de portage salarial.
Le consultant porté bénéficie du régime général (congés payés, cotisation retraite, indemnités chômage, assurance maladie, mutuelle, prévoyance…). Cependant, il conserve son indépendance puisqu’il fixe librement ses tarifs et démarche ses clients. Mais c’est la société de portage salarial (en tant qu’employeur) qui le rémunère. Le salaire perçu par le consultant est calculé et basé sur le montant facturé à ses clients.

 

💡 STA Portage propose une commission à 5% du CA HT (avec une CVAE à 0.69%), la RC PRO et la C3S gratuites, ainsi qu’une garantie financière.

 

💡 STA Portage verse le salaire intégral au salarié porté, indépendamment du paiement de la facture par le client, chaque 5 du mois, en INCLUANT les frais professionnels.

 

Comment est calculé mon revenu ?

Il est parfois compliqué de s’y retrouver entre salaire brut et salaire net en portage salarial. Découvrez comment est calculé votre revenu net, suivez le guide pour une explication simple, claire et rapide.

 

Votre chiffre d’affaires brut

Le chiffre d’affaires brut d’un salarié porté correspond à la facturation qu’il applique à ses clients. Votre CA est donc déterminé par le tarif de votre taux journalier multiplié par le nombre de jours travaillés.

schéma-calcul-CA-brut

Votre chiffre d’affaires brut est ensuite prélevé de plusieurs charges.

 

Votre salaire brut

Le salaire brut d’un salarié porté correspond au chiffre d’affaires brut, duquel sont déduites différentes charges : la commission de gestion et, les taxes fiscales et parafiscales. Pour obtenir votre salaire brut, votre chiffre d’affaire brut est prélevé de la commission de gestion de la société de portage salarial, ainsi que des taxes fiscales et parafiscales. Le montant obtenu correspond à votre chiffre d’affaires net reversé sur votre bulletin de paie.

schéma-calcul-CA-net

Le salaire brut est ensuite calculé à partir du CA net reversé sur votre bulletin de paie. Les cotisations sociales sont déduites de ce nouveau CA, ainsi que les éventuels frais professionnels, afin d’aboutir au salaire brut du salarié porté.

 

Enfin, le montant obtenu (salaire brut) est à son tour prélevé de charges supplémentaires pour obtenir le salaire net en portage salarial.

 

Votre salaire net

Pour aboutir au salaire net, les cotisations salariales sont déduites du salaire brut (montant obtenu antérieurement). D’éventuels remboursements de frais professionnels peuvent venir compléter le salaire net obtenu précédemment.

schéma-salaire-net

 

En résumé, voici la décomposition schématique du calcul du salaire net en portage salarial :

schema- recap -calcul-salaire

 

 

À quel salaire peut-on prétendre en portage salarial ?

Vous savez désormais comment se compose et se calcule le salaire net en portage salarial. Voyons maintenant le salaire auquel vous pouvez prétendre.

 

Il faut savoir qu’en portage salarial, la Convention Collective adoptée en mars 2017, impose un salaire de base minimum obligatoire pour les consultants qui exercent en portage salarial (à savoir un TJ d’environ 270€HT/jour).

 

Le montant du salaire de base minimum correspond à :
• 70% du plafond de la Sécurité Sociale pour un porté junior, soit 2654.23 € bruts.
• 75% du plafond de la Sécurité Sociale pour un porté sénior, soit 2843.81 € bruts.
Sachant qu’un porté junior a moins de 3 ans d’expérience, et qu’à l’inverse, un porté senior a plus de 3 ans d’expérience.

 

Retrouvez le tableau détaillant les montants de la rémunération minimale de base (suivant votre statut et la durée indiquée de votre travail) sur notre page dédiée au calcul du salaire en portage salarial.

 

En portage salarial, c’est la société de portage qui rémunère le consultant. Son salaire net potentiel varie entre 51% et 60% de sa facturation, après l’application des différentes charges.

 

Quel taux de gestion accepter d’une société de portage ?

La société de portage salarial prélève une commission de gestion sur votre chiffre d’affaires brut HT, en contrepartie de la prise en charge complète de vos démarches administratives et du statut de salarié qu’elle vous confère.

L’offre des commissions de gestion varie entre 3 et 15% du chiffre d’affaires HT. Certaines sociétés de portage salarial proposent un taux de commission dégressif, selon le montant de votre CA. Enfin méfiez-vous des taux de commission trop bas, ils peuvent parfois cacher une surfacturation de certains prélèvements fiscaux et parafiscaux.

Le taux de commission de gestion des entreprises de portage salarial a une répercussion directe sur votre chiffre d’affaires et indirecte sur votre salaire. C’est pourquoi il est important de bien étudier les différents taux proposés et ce qu’ils incluent, avant de vous décider.

 

Calcul des charges en portage salarial

Le portage salarial offre de nombreux avantages pour tout indépendant qui souhaite lancer son activité. Cependant, cette forme d’emploi n’est pas dénuée de tout inconvénient. Les charges en portage salarial comprennent d’importantes cotisations sociales, ainsi qu’une commission de gestion prélevée par l’entreprise de portage salarial sur votre CA brut.

 

Des charges sociales plus conséquentes

C’est là, la contrepartie des avantages de la protection sociale associée au dispositif du portage salarial.
Lié par un contrat de travail à une société de portage salarial, le consultant doit s’acquitter des cotisations sociales (salariales ET patronales). Le salarié porté paiera environ 23% de cotisations salariales et 45% de cotisations patronales. Le portage salarial engendre donc des cotisations sociales plus importantes. La société de portage salarial se charge de les reverser aux organismes concernés (comme l’URSSAF).

Les cotisations salariales imputées au chiffre d’affaires du consultant correspondent entre autres à la CSG, la CRDS, la cotisation logement… En retour, le consultant bénéficie d’une couverture sociale complète (assurance maladie, chômage, retraite, mutuelle, prévoyance…).

 

Prélèvement d’une commission de gestion

Une commission de gestion est prélevée sur votre chiffre d’affaires HT. Cette commission de gestion représente entre 3 et 15% de votre chiffre d’affaires brut (selon les sociétés de portage), en contrepartie de la prise en charge complète de vos démarches administratives et du statut de salarié octroyé.

Cette commission de gestion d’une entreprise de portage salarial se justifie de 2 manières :

  • elle permet à la société de portage de se rémunérer elle-même,
  • elle permet à la société de portage d’offrir des avantages et services de qualités à ses salariés portés (la RC PRO, la C3S, l’avance de trésorerie, un espace extranet, un service de relance des factures…).

En effet, l’ordonnance du 2 avril 2015 impose aux sociétés de portage salarial d’exercer l’activité de portage salarial de manière exclusive. Ces dernières reposent donc entièrement sur la commission reversée par ses salariés portés.
De plus, la commission s’explique aussi par les nombreux services de qualité qu’une société de portage salarial propose à ses salariés portés, tels que : l’accompagnement personnalisé, l’accès à un réseau de professionnels partenaires, l’assurance responsabilité civile, et bien d’autres.

 

Optimiser son salaire en portage salarial

Le portage salarial possède de nombreux avantages, dont notamment celui d’optimiser son salaire. Vous souhaitez savoir comment optimiser votre salaire ? Trois grands leviers vous permettent d’accroître votre revenu.

 

J’obtiens des avantages fiscaux en rejoignant le portage salarial

La relation tripartite du portage salarial garantit l’indépendance d’activité associée à la protection sociale du salarié. Ce statut vous permet d’accéder à de nombreux avantages fiscaux, tels que les titres-restaurants, le PEE ou PECO, les chèques cadeaux, chèques cultures et CESU.

 

Mise en place d’un plan épargne salarial

Les Plan Épargne Entreprise (PEE) et Plan Épargne Retraite Collectif (PERCO) sont avantageux à bien des égards. Le PEE et le PERCO sont des systèmes d’épargnes salariale collectifs. Ils fonctionnent à partir de versements volontaires, qui peuvent être abondés à 300% (maximum légal autorisé) par l’entreprise de portage salarial. Les revenus de l’épargne salariale constituée par le consultant en portage sont exonérés d’impôts sur le revenu à condition de rester investis dans le plan d’épargne.

Les sommes épargnées sur le PEE sont bloquées pendant au moins 5 ans, sauf déblocage exceptionnel et justifié (départ de la société, mariage, naissance etc…). Dans le cas d’un déblocage non prévu, les sommes retirées du PEE deviennent imposables.
Les revenus investis dans le PERCO sont bloqués jusqu’au départ en retraite, sauf en cas de déblocage exceptionnel

 

Les chèques cadeaux, cultures et CESU

Les chèques cadeaux, les chèques cultures et CESU, peuvent également être utilisés par le salarié porté pour optimiser son salaire et accroître son pouvoir d’achat :

  • Le consultant porté peut bénéficier de chèques cadeaux (ou bons d’achats prépayés) jusqu’à 170€ maximum par événement définis par l’URSSAF. Ils sont utilisables dans un ou plusieurs magasins, et peuvent donné lieu à un abattement d’impôt sur le revenu à hauteur de 170€ par an et par personne.

 

  • Disponibles tout au long de l’année pour le salarié porté, les chèques culture facilitent l’accès aux biens, activités ou prestations de nature culturelle.  Ils sont sans limite de plafond URSSAF, quelque soit le montant attribué. Valables 12 mois (à compter de leur date d’émission), vous pouvez les utiliser dans les commerces à caractères culturels (exemple: la Fnac), mais aussi toutes autres prestations culturelles (monuments historiques, billetterie de spectacles, concerts, musées, cinémas etc…).

 

  • Les chèques emplois services universels (CESU) sont remis aux salariés qui souhaitent employer un salarié à domicile dans le cadre des services d’aide à la personne. Le montant des CESU est plafonné à 1830 euros/an. L’utilisateur du CESU peut bénéficier d’un crédit d’impôt allant jusqu’à la moitié du montant des salaires et cotisations versés (plafonné à 12 000€/an).  Le salarié qui utilise des CESU peut donc obtenir un avantage fiscale de 6000€/an maximum.

 

N’étant ni soumis à imposition, ni aux cotisations sociales, ces avantages fiscaux vous permettent donc d’augmenter votre pouvoir d’achat.

 

Je bénéficie d’une réduction de cotisations et d’impôts grâce aux heures supplémentaires

Une heure supplémentaire correspond à toute heure accomplie au-delà de la durée légale hebdomadaire (ou considérée comme équivalente). Ces heures donnent droit à une contrepartie.
En France, la durée légale hebdomadaire du contrat de travail est établie à 35h. Les heures supplémentaires effectuées ouvrent droit à une majoration de salaire ou une compensation en jours de repos (site travail-emploi-gouv.fr).

Les heures supplémentaires sont exonérées d’impôts sur le revenu dans la limite des 5000€/salarié et par an. Leur nombre est limité à 220h/an maximum. Elles offrent également une exonération des cotisations sociales.
Ainsi, déclarer vos heures supplémentaires n’impacte aucunement votre client. En revanche, cela vous permet d’avoir moins d’imposition pour un même TJM et un même salaire brut.

 

💡 STA Portage vous propose une solution tout numérique pour faciliter la gestion de votre compte salarié porté, et, l’optimisation de votre salaire.

 

Des frais de mission qui peuvent être passés en frais professionnels

En portage salarial, il est possible de faire passer une partie de vos frais de mission en frais professionnels. Soumis à conditions et justificatifs, vous pouvez donc récupérer le montant de vos frais professionnels, s’ils sont directement liés à votre activité professionnelle. Ainsi, vous augmentez votre revenu grâce aux économies réalisées tout au long de l’année.

Les frais de fonctionnement se composent des frais refacturables (pris en charge par le client) et des frais déductibles (dépenses engagées par le salarié porté dans le cadre de sa mission). A noter que les frais refacturables sont les SEULS frais REMBOURSÉS à 100%.
Les frais déductibles, communément appelés frais professionnels, sont inhérents à l’activité même du porté (achats de matériel, indemnités déjeuner, déplacements, abonnement internet et/ou téléphone, partie du loyer si activité en télétravail…). En portage salarial vous pouvez passer ces frais en frais professionnels, et les montants ne sont pas soumis ni à cotisation patronales ni à cotisations salariales.

STA Portage vous permet de passer vos frais en frais professionnels déclarés (matériels, abonnement, titre-restaurants ou indemnité déjeuner pour les grands voyageurs, frais kilométriques…) sans prélèvement de charges sociales. Concrètement, si vous dépensez 1800€, STA Portage fait passer ces 1800€ en frais professionnels dans la limite du plafond de 30% à 50% par mois .

 

💡 Les notes de frais ne sont ni imposables, ni soumises à cotisations sociales. Elles sont incluses à votre salaire net à payer, une fois le prélèvement à la source effectué. 

 

💡 À noter : Plus vous déclarez de frais, moins vous cotisez (assurance maladie, chômage, retraite). Il faut trouver le bon équilibre entre revenu immédiat et cotisations sociales. Soyez donc prudents dans l’utilisation des frais pour optimiser votre revenu.

Notre service client est disponible
du lundi au vendredi : 9h00 – 18h00

Siège social
31, cours des Juilliottes
94700 Maisons-Alfort

Agence de Paris
31, cours des Juilliottes
94700 Maisons-Alfort

Agence de Lille
14, Rue Vieux Faubourg
59800 Lille

Agence de Toulouse
15, chemin de la Crabe
31300 Toulouse

Agence de Nantes
4, Rue de l’Hôtel de Ville
44000 Nantes

Agence de Marseille
43, Chemin de la Sarrière
13590 Meyreuil

Agence de Bordeaux
3, rue du Golf
33700 Mérignac

Agence de Lyon
27, rue Maurice Flandin
69003 Lyon

Agence de Valbonne
535, Route des Lucioles
06560 Sophia Antipolis

Agence d’Angers
25, Rue Lenepveu
49100 Angers

© STA Groupe – 2021
Mentions LégalesDonnées personnelles