Quelle place pour une activité complémentaire lorsqu’on est développeur en portage salarial ?

Le portage salarial est un dispositif d’emploi vers lequel de nombreux développeurs informatiques se tournent pour lancer leur activité d’indépendant. Après démarchage de leur client, ils peuvent faire appel à une société de portage salarial et en devenir salariés pour la durée de leur mission. Cette forme d’emploi permet au développeur de bénéficier du cadre sécurisant du salariat. Est-il cependant possible pour les développeurs portés de cumuler le portage salarial et une autre activité ?

Cumuler salariat classique et portage salarial lorsqu’on est développeur

Combiner salariat classique et portage salarial est possible. Ce cumul peut être avantageux dans le cas où le développeur informatique est salarié à temps partiel par exemple. En effet, être salarié à temps plein et chercher à diversifier son activité à travers le portage salarial peut devenir contre-productif si les temps dédiés au repos deviennent le lieu d’exécution des missions du développeur porté.

Certains développeurs peuvent choisir d’effectuer une transition plus douce vers l’entrepreneuriat en optant pour un temps partiel auprès de leurs employés et en démarrant leur activité indépendante en portage salarial.

Le cumul d’une activité salariée avec le portage salarial peut également répondre à un besoin de diversification ou de reconversion professionnelle. Le salarié souhaitant s’orienter vers le développement informatique ou l’IT peut commencer à prospecter à temps partiel grâce au portage salarial.

Développeurs : cumuler microentreprise et portage salarial

Un développeur web, mobile ou logiciel ayant choisi la micro-entreprise pour le lancement de son activité indépendante peut décider de compléter son activité avec le portage salarial. En faisant appel à une société de portage salarial, il peut :

  • être rattaché au régime général de la Sécurité sociale et bénéficier de la protection sociale réservée aux salariés ;
  • lutter contre l’isolement et rejoindre le réseau de professionnels de la société de portage salarial ;
  • profiter de la possibilité de déduire les frais de fonctionnement et de missions ;
  • réserver les longues missions au portage salarial et les plus courtes à la micro-entreprise par exemple.

Développeurs portés et cumul d’activités : les risques

Le cumul d’activités doit être mûrement réfléchi afin d’éviter les scénarios de surmenage ou de burn-out. Les développeurs souhaitant effectuer une reconversion rapide ou le lancement de leur activité indépendante peuvent envisager une période de transition sous forme de chômage.

En effet, le cumul du chômage et du portage salarial est possible si les conditions suivantes sont réunies :

  • être inscrit à Pôle Emploi ;
  • avoir travaillé pendant une durée minimale de 4 mois (88 jours ou 610 heures) au cours des 28 derniers mois (ou 36 si le développeur ou le professionnel en question a plus de 53 ans) ;
  • le salaire généré par la mission effectuée en tant que salarié porté ajouté aux Aides au Retour à l’Emploi (ARE) ne dépasse pas le montant de l’ancien salaire du professionnel porté.

Par ailleurs, les salariés désireux de recourir au portage salarial doivent vérifier l’absence de clauses de non-concurrence au sein de leur contrat et respecter le principe de loyauté envers l’entreprise qui les emploie. Le salarié (ou le fonctionnaire) doit également veiller à ce qu’il n’existe aucune interdiction au fait de pratiquer une activité en parallèle au poste occupé.

Enfin, le Code du Travail définit une durée légale de travail. Celle-ci doit être respectée même lorsque le travailleur ou le développeur cumule plusieurs activités. Le développeur ne doit pas travailler plus de 10 heures par jour ou 48 heures par semaine.

Aussi, il est important de se renseigner auprès de la société de portage salarial et de son employeur avant de s’engager dans un cumul d’activités mal calculé.

Nous vous recommandons ces autres pages :

STA Portage

Nous connaître
Simulateur
Actualité
Groupe Telegram

Notre service client est disponible
du lundi au vendredi : 9h00 – 18h00

Siège social
31, cours des Juilliottes
94700 Maisons-Alfort

Agence de Paris
31, cours des Juilliottes
94700 Maisons-Alfort

Agence de Lille
14, Rue Vieux Faubourg
59800 Lille

Agence de Toulouse
15, chemin de la Crabe
31300 Toulouse

Agence de Nantes
4, Rue de l’Hôtel de Ville
44000 Nantes

Agence de Marseille
43, Chemin de la Sarrière
13590 Meyreuil

Agence de Bordeaux
3, rue du Golf
33700 Mérignac

Agence de Lyon
27, rue Maurice Flandin
69003 Lyon

Agence de Valbonne
535, Route des Lucioles
06560 Sophia Antipolis

Agence d’Angers
25, Rue Lenepveu
49100 Angers

.qcd:hover { text-decoration: underline; cursor: pointer; }
.qcd:hover { text-decoration: underline; cursor: pointer; }

© STA Groupe – 2021
Mentions LégalesDonnées personnelles

    Nom et Prénom

    Email

    Téléphone

    (optionnel) : Message

    En cliquant sur "Me rappeler", vous acceptez les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité.