Que choisir entre le portage salarial et le portage entrepreneurial ?

Pour les indépendants, il est nécessaire de s’interroger sur son statut avant de proposer des prestations à des clients. Le lancement de l’activité peut en effet se faire de plusieurs manières. Depuis 2008, dès son inscription au Code du travail, le portage salarial séduit de nombreux professionnels souhaitant profiter des atouts du statut de salarié porté. Pourtant, la préférence peut être donnée à d’autres solutions, chacune ayant ses spécificités. Quelles sont les alternatives au portage salarial ? Pour les plus connues, il est possible de citer l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ou la micro-entreprise. Mais d’autres options sont envisageables, à l’image du portage entrepreneurial.

Portage salarial et portage entrepreneurial sont deux modes de fonctionnement en mesure d’apporter un certain confort à un indépendant, en répondant à certaines de leurs préoccupations. Avec des prérequis différents, ces deux formes de portage répondent à des besoins spécifiques.

Quelle est la différence entre portage salarial et portage entrepreneurial ?-1

Quels sont les principaux atouts du portage salarial ?

Si le portage salarial suscite autant l’intérêt des indépendants, c’est en raison d’une liste relativement conséquente d’avantages. Pour des indépendants, se tourner vers le portage salarial peut en effet être une solution intéressante à plusieurs niveaux. Dans les faits, le portage salarial séduit le plus souvent les professionnels du fait :

  • du statut de salarié qu’il confère et des avantages auxquels il permet d’accéder ;
  • de la liberté dont il est possible de bénéficier pour gérer ses missions ;
  • du gain de temps réalisé en déléguant la dimension administrative ;
  • de l’accompagnement que peut proposer la structure de portage salarial pour développer l’activité.

Ce sont ces diverses raisons qui, au fil du temps, ont séduit de nombreux professionnels souhaitant sauter le pas et devenir indépendants.

Portage salarial, l’obtention d’un contrat de travail en CDI ou CDD

Parmi les principaux atouts que propose le portage salarial, il semble évident de citer la possibilité d’évoluer en tant que salarié. Cet élément est en effet, pour bon nombre d’indépendants, l’un des arguments les plus intéressants.

Par rapport à la relative précarité qui peut, dans l’imaginaire collectif, caractériser le statut de freelance, il est effectivement indéniable que le portage salarial apporte une stabilité. Aussi, la législation a, au fil du temps, amélioré la situation des salariés portés. De cette manière, un contrat de travail signé entre un consultant indépendant et une structure de portage salarial peut être de deux types : CDD ou CDI.

Concernant le contrat de travail à durée déterminée (CDD), il faut savoir :

  • que sa durée totale maximale est limitée à 18 mois ;
  • qu’au cours de cette période, le CDD ne peut être renouvelé que deux fois ;
  • qu’après 18 mois de contrat ou deux renouvèlements, pour poursuivre la collaboration le CDD doit être converti en CDI.

Pour ce qui est du contrat de travail à durée indéterminée (CDI), il faut prendre en compte le fait que :

  • la durée minimale du CDI est fixée à 36 mois, soit une durée totale incompressible de trois ans ;
  • la fin du contrat peut se faire à l’initiative du salarié, lors de la période d’essai ou après celle-ci ;
  • après la période d’essai, une démission ou une rupture conventionnelle peuvent mettre un terme au contrat.

Grâce au portage salarial, un indépendant est en mesure de bénéficier d’une couverture sociale et d’autres avantages. Le salarié cotise en effet à la fois pour la retraite et le chômage. À noter par ailleurs que l’indépendant en portage salarial jouit également de la mutuelle d’entreprise. C’est donc tout naturellement que ces différents éléments suscitent l’intérêt des professionnels indépendants, lesquels n’ont habituellement pas accès à ces avantages du fait de leur statut.

Portage salarial et accompagnement, d’autres atouts pour les indépendants

Si le statut de salarié est un réel plus, d’autres éléments proposés par le portage salarial peuvent séduire ceux qui sont perdus face aux différents statuts possibles.

Une société de portage salarial propose en effet l’accompagnement du salarié porté. L’objectif n’est ni plus ni moins que de permettre à un indépendant de se focaliser sur ses missions et son expertise. En ce sens, le salarié porté doit uniquement s’occuper de trouver des clients et assurer ses prestations.

La société de portage salarial intervient d’un point de vue :

  • administratif, avec la réalisation et la signature des contrats tripartites ;
  • comptable, en encaissant les factures avant de rémunérer le salarié porté ;
  • juridique, en déchargeant le salarié de cette contrainte.

Grâce à ces différentes prises en charge, le gain de temps est réel pour les indépendants, qui peuvent se focaliser sur leur cœur de métier et les prestations qu’ils proposent.

Quelle est la différence entre portage salarial et portage entrepreneurial ?-2

Quel est l’intérêt du portage entrepreneurial ?

Le portage entrepreneurial a pour but de permettre à chacun de créer son activité. C’est sous l’impulsion de Josette Londé, présidente de l’Union Nationale des Entreprises de Portage Spécialisées (UNEPS), que le statut de portage entrepreneurial est créé en 2014. Ce dernier permet à chacun de bénéficier d’un statut permettant d’exercer une activité d’indépendant sans avoir à en gérer l’aspect administratif.

De ce fait, une société de portage entrepreneurial vise à apporter son expertise à des freelances avec une structure déjà créée en leur permettant de simplement exercer leurs missions :

  • les contraindre à un rythme horaire spécifique ;
  • leur imposer un chiffre d’affaires minimum ;
  • les empêcher de travailler avec certains clients, les salariés portés ne pouvant vendre leurs services à des particuliers.

Par rapport à des statuts tels qu’autoentrepreneur (Æ) ou entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), le portage entrepreneurial connaît un succès grandissant. La facilité apportée aux indépendants leur enlève en effet une pression non négligeable par rapport aux obligations administratives et juridiques qui pèsent sur les autres statuts.

Portage salarial ou portage entrepreneurial : les principales différences

À la différence d’une société de portage salarial, qui est une réelle partie prenante dans l’établissement des contrats entre un indépendant et son client, le portage entrepreneurial laisse une totale liberté au freelance à ce niveau.

Ainsi, il n’y a pas de relation tripartite et la société de portage entrepreneurial se contente d’être mandatée par un indépendant qui lui confie la gestion de son statut juridique et de ses démarches administratives.

À la différence d’une société de portage salarial, qui est liée au salarié porté par un CDD ou un CDI, aucune durée imposée, qu’elle soit maximale ou minimale, ne lie un indépendant à une société de portage entrepreneurial. L’indépendant est ainsi libre de cesser le mandat quand il le souhaite.

Pour approfondir le sujet :

Notre service client est disponible
du lundi au vendredi : 9h00 – 18h00

Siège social
31, cours des Juilliottes
94700 Maisons-Alfort

Agence de Paris
31, cours des Juilliottes
94700 Maisons-Alfort

Agence de Lille
14, Rue Vieux Faubourg
59800 Lille

Agence de Toulouse
15, chemin de la Crabe
31300 Toulouse

Agence de Nantes
4, Rue de l’Hôtel de Ville
44000 Nantes

Agence de Marseille
43, Chemin de la Sarrière
13590 Meyreuil

Agence de Bordeaux
3, rue du Golf
33700 Mérignac

Agence de Lyon
27, rue Maurice Flandin
69003 Lyon

Agence de Valbonne
535, Route des Lucioles
06560 Sophia Antipolis

Agence d’Angers
25, Rue Lenepveu
49100 Angers

© STA Groupe – 2021
Mentions LégalesDonnées personnelles

    Nom et Prénom

    Email

    Téléphone

    (optionnel) : Message

    En cliquant sur "Me rappeler", vous acceptez les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité.