Le métier de Web Analyst en portage salarial

Le portage salarial dans les métiers du numérique fait de plus en plus d’adeptes, et le secteur de l’IT est d’ailleurs le plus représenté parmi les salariés portés. On comprend un tel engouement face à l’insécurité du statut d’auto-entrepreneur et aux contraintes du salariat traditionnel.

Néanmoins, certaines activités sont plus adaptées que d’autres au portage salarial, et notamment celles qui concernent le marketing digital, l’analyse de données ou encore le développement informatique. En somme, toutes les missions auxquelles doit s’atteler un Web Analystb! Attardons-nous donc quelques instants sur les prérequis pour exercer ce métier et sur les statuts indépendants compatibles avec cette activité en freelance.

Le portage salarial pour un Web Analyst-1

Devenir Web Analyst en freelance

Pour bien appréhender les avantages et les inconvénients d’exercer en tant qu’analyste Web indépendant, il faut d’abord cerner les spécificités de cette profession. Focus sur le parcours et les compétences qui mènent à ce métier tendance du numériqueb!

Qu’est-ce qu’un Web Analyst ?

Le nom de ce métier parle pour lui-même : il s’agit d’analyser des données issues du Web. Plus concrètement, un Digital Analyst a pour mission de collecter des informations diverses provenant d’un site internet, d’une application mobile, d’une campagne publicitaire en ligne, de pages sur les réseaux sociaux, etc.

Pour ce faire, il doit d’abord mettre en place des outils de collecte adaptés, en fonction d’objectifs marketing et commerciaux. Il a ensuite pour mission d’exploiter les données recueillies, de façon à pouvoir créer des tableaux de bord reprenant des éléments comme le trafic, les caractéristiques de l’audience, les performances techniques du site, etc. Les analyses réalisées lui servent ensuite de base pour établir des recommandations auprès des services concernés.

Quelles sont les compétences nécessaires pour devenir Web Analyst freelance ?

En tant que spécialiste de la Data et du webmarketing, l’analyste doit bien entendu disposer de connaissances pointues en informatique : maîtrise des principaux langages informatiques, des outils de suivi (Google Analytics par ex.), des techniques SEO et SEA, etc. Des compétences en marketing et en communication se révèlent également indispensables, tout comme une maîtrise des statistiques et des mathématiques.

Sur le plan plus humain, les qualités essentielles d’un Digital Analyst sont :

  • la pédagogie, pour réussir à vulgariser des données parfois complexes au premier abord ;
  • l’esprit de synthèse, afin de mettre en avant les données les plus importantes et de façon personnalisée pour répondre à chaque type de besoin ;
  • l’écoute et la communication, car il s’agit de travailler en collaboration avec d’autres équipes au sein de l’entreprise.

Quelle est la formation requise pour devenir Web Analyst ?

Ce métier nécessite des compétences diverses, qui ne sont pas toujours enseignées au sein d’une seule et même formation. C’est pourquoi on trouve des Web Analysts issus aussi bien d’écoles de commerce, d’écoles d’ingénieur ou de parcours universitaires en webmarketing, statistiques, etc. Il n’est pas rare que les diplômés aient suivi un double cursus, de sorte à maîtriser les différents aspects de la profession. Dans tous les cas, il est souvent nécessaire d’avoir un Bac+3 ou un Bac+5 pour exercer.

Il existe également des formations complémentaires axées spécifiquement sur les Data Analytics, accessibles à des personnes disposant déjà d’un bagage et souhaitant évoluer dans leur carrière ou se reconvertir.

Quelle est la rémunération moyenne d’un Web Analyst ?

En tant que freelance, un analyste digital peut facturer ses prestations à un TJM (taux journalier moyen), compris entre 300 et 600 euros. Bien entendu, comme pour un Data Scientist ou un développeur informatique par exemple, ce montant varie en fonction de plusieurs facteurs :

  • le niveau d’expérience (un Junior est rarement peu légitime pour proposer un TJM supérieur à 450 euros par exemple) ;
  • la localisation (les tarifs sont souvent plus élevés à Paris et dans sa région notamment) ;
  • la durée de la mission (certains indépendants octroient un tarif plus avantageux à des clients qui les sollicitent sur le long terme).

Ainsi, en travaillant 220 jours dans l’année (année complète déduite de vacances et d’une éventuelle période sans trouver de mission), un Web Analyst auto-entrepreneur au TJM de 450 euros engrange un chiffre d’affaires de 99b000 euros, soit un résultat net d’environ 74b300 euros. À titre de comparaison, en tant que salarié junior, le salaire débute aux alentours de 35b000 euros, et peut atteindre jusqu’à 60 ou 70b000 euros pour un expert.

Le portage salarial pour un Web Analyst-2

Devenir Web Analyst en portage salarial

Afin de devenir son propre chef en tant que Data Web Analyst, il est possible de monter sa propre entreprise ou de choisir le salariat porté. Chacun dispose de ses avantages et de ses inconvénients, et c’est pourquoi il faut étudier de près chaque statut lorsque l’on a comme projet de devenir indépendant.

Les différents statuts pour être Web Analyst en freelance

En France, une multitude d’options permettent de travailler à son compte, offrant chacune plus ou moins d’indépendance, de facilité administrative, de rémunération, etc.

La solution la plus simple, souvent envisagée par les Juniors, est l’auto-entreprise. Son principal point fort ? Elle est très facile à créer et à gérer, à un coût défiant toute concurrence. En effet, inutile de déposer ses comptes chaque année, de réaliser des calculs complexes (pas de TVA ni de déductions de charges) ou de disposer d’un compte bancaire professionnel. En revanche, l’auto-entrepreneur est limité en termes de chiffre d’affaires (72b600 euros annuels) et il ne peut déduire aucuns frais.

En revanche, le statut d’EI ou d’EIRL n’impose aucun plafond de CA, tout en étant relativement simple à mettre en place également. Néanmoins, l’imposition sur le revenu est plus élevée, même s’il est possible d’opter pour l’impôt sur les sociétés lorsque cela s’avère judicieux (en EIRL). L’EIRL a l’avantage supplémentaire de ne pas rendre le freelance entièrement responsable : il doit réaliser une affection de patrimoine, permettant de séparer les biens professionnels des biens personnels.

Un Web Analyst indépendant peut aussi choisir l’EURL, qui est une forme de société, composée d’une seule personne. De ce fait, elle nécessite des démarches assez contraignantes et coûteuses pour sa création et sa gestion. Mais l’EURL limite par ailleurs la responsabilité de son gérant, fait bénéficier de faibles cotisations sociales et permet le développement de l’activité (emploi de salariés, intégration d’associés, etc.).

Enfin, il est possible de réaliser son projet de devenir freelance sans créer d’entreprise, via le portage salarial. Cette solution consiste à établir un contrat avec une entreprise de portage, qui s’occupe de la gestion administrative et comptable, propose des missions, offre un réseau et octroie un salaire, en l’échange de frais de gestion.

Les avantages du portage salarial pour un Web Analyst

Le portage salarial présente des atouts non négligeables pour un consultant Data Web, qu’il soit junior, confirmé ou expert.

Tout d’abord, choisir de devenir salarié porté, c’est se délester d’un certain nombre de tâches parfois chronophages, comme la facturation, les relances de paiement, les déclarations de CA, etc. C’est alors plus de sérénité, mais aussi la possibilité de se concentrer sur ses missions et la recherche de nouveaux clients.

Dans le secteur du numérique, le portage salarial est également parfaitement indiqué, puisqu’il compte déjà de nombreux professionnels. Il est ainsi plutôt aisé de se créer un réseau avec des individus qui partagent des centres d’intérêts communs et des compétences similaires. Face à la solitude que représente parfois le fait de travailler en freelance, cela représente un réel atout. Et c’est aussi très intéressant pour le développement de son businessb! En côtoyant des personnes qui exercent une activité similaire ou complémentaire, il peut être plus facile de décrocher des missions.

Par ailleurs, il faut savoir que certaines entreprises de portage proposent des formations et des Webinars à leurs salariés. Dans un métier centré sur l’analyse de données et la maîtrise des nouvelles technologies, où il faut sans cesser se mettre à jour, cela peut représenter un réel avantage.

Enfin, il est bon de noter que sur le marché de l’emploi des analystes Web, où la concurrence est relativement importante, le portage salarial apporte une crédibilité supplémentaire face aux potentiels clients.

Pour approfondir le sujet :

STA Portage

Nous connaître
Simulateur
Actualité
Groupe Telegram

Notre service client est disponible
du lundi au vendredi : 9h00 – 18h00

Siège social
31, cours des Juilliottes
94700 Maisons-Alfort

Agence de Paris
31, cours des Juilliottes
94700 Maisons-Alfort

Agence de Lille
14, Rue Vieux Faubourg
59800 Lille

Agence de Toulouse
15, chemin de la Crabe
31300 Toulouse

Agence de Nantes
4, Rue de l’Hôtel de Ville
44000 Nantes

Agence de Marseille
43, Chemin de la Sarrière
13590 Meyreuil

Agence de Bordeaux
3, rue du Golf
33700 Mérignac

Agence de Lyon
27, rue Maurice Flandin
69003 Lyon

Agence de Valbonne
535, Route des Lucioles
06560 Sophia Antipolis

Agence d’Angers
25, Rue Lenepveu
49100 Angers

.qcd:hover { text-decoration: underline; cursor: pointer; }
.qcd:hover { text-decoration: underline; cursor: pointer; }

© STA Groupe – 2021
Mentions LégalesDonnées personnelles

    Nom et Prénom

    Email

    Téléphone

    (optionnel) : Message

    En cliquant sur "Me rappeler", vous acceptez les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité.