Le métier d’un ingénieur logiciel en portage salarial

Les métiers de l’informatique se prêtent bien à une activité indépendante. Un bon nombre de professionnels de ce secteur évoluent notamment en portage salarial. En effet, le statut de salarié porté offre une réelle liberté dans l’exercice de son travail.

Parmi les professionnels de l’informatique, l’ingénieur logiciel ne fait pas exception à cette dynamique. Exercer ce métier en travaillant auprès d’une société de portage permet de bénéficier de nombreux avantages. Quels sont ces atouts ? Avant de les présenter, il est intéressant de rappeler quelles sont les missions et les compétences de l’ingénieur logiciel pour mieux connaître ce métier.

Le portage salarial pour un ingénieur logiciel-1

Devenir ingénieur logiciel en freelance

Le métier d’ingénieur logiciel impose d’avoir une grosse maîtrise du langage informatique et d’avoir suivi un cursus d’études supérieures spécialisées en informatique. Par ailleurs, l’exercice de cette activité en tant que freelance nécessite d’être doté de qualités spécifiques.

Qu’est-ce qu’un ingénieur logiciel ?

L’ingénieur logiciel est un ingénieur spécialisé dans les applications informatiques. Il développe des programmes destinés aux entreprises, comme des logiciels de gestion de stocks ou de comptabilité, qu’il réalise en temps réel. Ce professionnel est aussi appelé développeur logiciel ou encore ingénieur en informatique embarquée. Son activité lui impose de travailler sur des langages informatiques et de passer une bonne partie de son temps à faire des recherches.

Généralement, son travail de création de logiciels se décompose de la manière suivante :

  • la réalisation d’études théorique ;
  • la rédaction de spécifications ;
  • la réalisation de codage ;
  • la participation à des phases de tests ;
  • l’intégration du logiciel ;
  • la rédaction des documents techniques et des supports de formation du logiciel ;
  • l’adaptation du programme informatique aux évolutions demandées.

Quelles sont les compétences nécessaires pour devenir un ingénieur logiciel freelance ?

Pour exercer le métier d’ingénieur logiciel, il est indispensable de disposer de fortes compétences informatiques. Ce professionnel doit connaître les différents langages de programmation et être doté d’une expertise dans la programmation en temps réel. Son activité lui impose aussi de connaître les différents systèmes d’exploitation (Unix, Linux, Windows, Vista) et les bases de données (SQL Server, Ingres).

En plus d’avoir de fortes capacités en informatique, l’ingénieur logiciel, qui choisit d’exercer en tant que freelance, doit s’illustrer par les qualités suivantes :

  • être rigoureux pour rendre un travail conforme au cahier des charges établi ;
  • être organisé pour notamment arriver à respecter les délais impartis ;
  • être autonome pour s’assurer une activité pérenne ;
  • être capable de travailler en équipe sur des projets ;
  • être un bon communiquant pour notamment vulgariser les éléments techniques du logiciel auprès des équipes.

Ces aptitudes sont nécessaires afin d’assurer un travail efficace auprès de ses clients. Pour un freelance, délivrer des résultats optimaux reste primordial pour obtenir des recommandations de la part de ses anciens clients et trouver ainsi plus facilement une nouvelle clientèle.

Quelle est la formation requise pour devenir ingénieur logiciel ?

Travailler en tant qu’ingénieur logiciel signifie avoir un diplôme d’ingénieur. Ce diplôme nécessite de suivre un cursus de niveau bac +5 ou bac +6. La voie royale pour exercer ce métier est de passer par une école d’ingénieur, mais décrocher un Master professionnel à l’université ouvre aussi les portes de ce métier.

Quelle est la rémunération moyenne d’un ingénieur logiciel ?

Le salaire obtenu par un ingénieur logiciel va dépendre de plusieurs critères. On note les suivants :

  • le niveau d’expérience. Le salaire mensuel d’un ingénieur logiciel augmente en même temps que ses années d’expérience. Ainsi, un débutant peut espérer toucher 30b000 € par an alors qu’un ingénieur effectuant ce métier depuis plusieurs années peut toucher plus de 40b000 € par an ;
  • le type de mission réalisée. La rémunération d’un ingénieur logiciel, intervenant en tant que consultant dans une entreprise, varie naturellement en fonction de la complexité des tâches demandées ;
  • le niveau d’expertise. Les entreprises sont prêtes à payer plus cher un ingénieur maîtrisant un langage de programmation rare ;
  • le lieu d’exercice. L’implantation géographique a un impact sur la rémunération. Ainsi, une entreprise basée à Paris offre une paie plus importante qu’une entreprise de Province.

À titre indicatif, l’ingénieur logiciel, exerçant en tant qu’indépendant, a un taux journalier moyen (TJM) compris entre 500 et 800 €. Il peut faire varier sa rémunération en fonction des critères listés ci-dessus.

Le portage salarial pour un ingénieur logiciel-2

Devenir un ingénieur logiciel en portage salarial

Le métier d’ingénieur logiciel permet d’exercer facilement de manière indépendante en proposant ses services auprès des entreprises. Cette qualité de consultant nécessite de se mettre à son compte. Il faut alors choisir entre différents statuts. Cette casquette de consultant peut aussi être décrochée par le biais du portage salarial, dont les atouts pour cette profession sont nombreux.

Les différents statuts pour être un ingénieur logiciel en freelance

Plusieurs statuts permettent d’exercer le métier d’ingénieur logiciel en freelance. On distingue ainsi :

  • le statut d’auto-entrepreneur. Ce statut a pour atout principal de réduire considérablement les démarches pour se mettre à son compte. En pratique, il suffit de quelques clics pour devenir auto-entrepreneur. Opter pour ce statut permet également d’être exonéré de TVA. Il faut cependant veiller à ne pas dépasser un plafond de chiffre d’affaires annuel, fixé en 2021 à 72b600 €, pour une activité de consulting ;
  • le statut d’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL). En optant pour ce régime, l’indépendant choisit de protéger ses biens personnels de toute saisie en déclarant un patrimoine d’affectation professionnel. C’est une différence majeure avec le statut d’auto-entrepreneur pour lequel la responsabilité du freelance est pleinement engagée ;
  • la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU). Ce type de société permet à l’entrepreneur d’être à la tête d’une structure pour laquelle il est le seul et unique associé. Ce statut offre l’opportunité de se développer facilement en SAS (société par actions simplifiée) en intégrant d’autres associés. C’est donc l’idéal pour les indépendants ayant de grandes ambitions ;
  • l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Ce régime permet aussi d’être à la tête de sa propre société. Les démarches pour créer une EURL, tout comme une SASU, nécessitent la production de statuts et la constitution d’un capital social ;
  • le portage salarial. Grâce à ce statut hybride, le freelance exécute ses missions de manière totalement libre tout en bénéficiant des avantages du salariat. La société de portage le décharge de toute la partie administrative et fiscale de son activité.

Les avantages du portage salarial pour un ingénieur logiciel

L’ingénieur logiciel gagne à être salarié auprès d’une société de portage. En effet, le statut de salarié porté facilite la gestion de son activité d’indépendant. On peut citer les avantages suivants :

  • une meilleure gestion de son temps. Le fait que la société de portage s’occupe des tâches administratives de l’ingénieur lui permet de se concentrer sur ses missions de consulting informatique. Cela peut lui permettre d’accepter plus de missions et ainsi de toucher une rémunération plus intéressante ;
  • un soutien dans son activité. En rejoignant une société de portage salarial, l’ingénieur logiciel freelance a l’opportunité de rejoindre une équipe. En effet, il peut être mis en relation avec d’autres salariés portés. Ces interactions sont idéales pour trouver de nouvelles missions. Beaucoup de sociétés de portage proposent également des formations pour faciliter la recherche de prospects à leurs salariés. Ce soutien est très appréciable notamment pour les professionnels démarrant dans le milieu du consulting ;
  • un moyen de tester son projet entrepreneurial. Se lancer à son compte en débutant par la voie du portage salarial est intéressant si l’on souhaite expérimenter un projet entrepreneurial. Cela permet de voir si son offre répond aux besoins du marché. Si l’essai est concluant, le consultant sera plus serein au moment de lancer sa propre structure. Ce gain de confiance est propice au développement et au succès de son activité.

Pour approfondir le sujet :

Notre service client est disponible
du lundi au vendredi : 9h00 – 18h00

Siège social
31, cours des Juilliottes
94700 Maisons-Alfort

Agence de Paris
31, cours des Juilliottes
94700 Maisons-Alfort

Agence de Lille
14, Rue Vieux Faubourg
59800 Lille

Agence de Toulouse
15, chemin de la Crabe
31300 Toulouse

Agence de Nantes
4, Rue de l’Hôtel de Ville
44000 Nantes

Agence de Marseille
43, Chemin de la Sarrière
13590 Meyreuil

Agence de Bordeaux
3, rue du Golf
33700 Mérignac

Agence de Lyon
27, rue Maurice Flandin
69003 Lyon

Agence de Valbonne
535, Route des Lucioles
06560 Sophia Antipolis

Agence d’Angers
25, Rue Lenepveu
49100 Angers

© STA Groupe – 2021
Mentions LégalesDonnées personnelles

    Nom et Prénom

    Email

    Téléphone

    (optionnel) : Message

    En cliquant sur "Me rappeler", vous acceptez les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité.